Focus 10: The 1:54 Art Fair

Du 16 au 20 octobre 2013, se tenait  la première foire internationale d’art africain contemporain 1:54, à  Londres. Durant 4 jours, sous l’initiative de Touria El Glaoui, des galeries d’Europe, des Etats-Unis et du continent africain ont investi l’aile gauche de Somerset House.

Le nom de la foire est tout au plus créatif :1 pour le continent africain et 54 désigne les 54 états africains. Cet événement en parallèle de Frieze, et quelques jours avant la FIAC,  dévoile le visage de la création d’artistes africains ou originaire de pays africains.

1-54_Homepage_130322_AM-1

1:54 Desgn, Courtesy of 1:54 Contemporary African Art Fair

Un événement sectaire?

Le fait de regrouper des galeries travaillant avec des artistes africains ou d’origine africaine relève-t-il du sectarisme?

Certains artistes ne jouissent pas de la notoriété qu’ils méritent du fait de leur origine géographique. Une foire d’art contemporain se concentrant sur la région du monde qu’est le continent africain constitue une réponse à cette problématique.

L’événement de Black Fashion Week initié par la créatrice Adama Paris présente des enjeux similaires tout en évitant les « cul-de-sac » sectaires et vides de sens basés uniquement sur une couleur de peau.

Les enjeux de la foire 1:54

Rendez-vous incontournable de la création artistique contemporaine, vue d’un point de vue africain, les grands noms du milieu étaient réunis : d’André Magnin à la Jack Bell Gallery en passant par la Galerie  Imane Farès et M.I.A Gallery tous offrent une interface internationale pour les artistes issus du continent africain, Afro-descendants  ou dont les démarches artistiques abordent des thématiques liées à l’Afrique.

L’enjeux principal de la foire est de donner davantage de visibilité à ces artistes, ainsi qu’aux entités économiques collaborant avec eux, sans se baser une question de couleur.

L’angle éducationnel est aussi exploité, à travers un forum – sous la direction artistique de Koyo Kouoh–  qui compte des conférences et des débats, tout au long de la durée de la Foire. De Simon Njami – commissaire principale d’Africa Remix – à Christine Eyenne, en passant par Chris Dercon- directeur de la Tate Modern –  tous ont répondu à l’appel afin de nourrir le forum de leurs interventions.

Un souffle nouveau sur le marché de l’art international.

La foire 1:54 permet de développer une réelle économie pour la création d’artistes africains souffrant d’un manque de visibilité.

Certains artistes confirmés et d’autre émergents y voient un moment de consécration, évitant de noyer leur notoriété dans l’immensité des grandes foires d’art.

A l’heure de la globalisation culturelle, une partie de la création artistique internationale est anormalement oubliée et absente des grands rendez-vous incontournables.

1 :54 permet ainsi à la cartographie de l’art contemporain d’être revue et d’élargir ses frontières autoritairement pré-établies.

english

From 16 to 20 October 2013, the first  International Contemporary African art fair 1:54, initiated by Touria El Glaoui,  took place in London . During four days , galleries in Europe, the United States and Africa have invested the left wing of Somerset House.

The meaningful title of the fair is well found: 1 is for the African continent and the number 54 refers to the 54 African states.

This event which set at the same time of Frieze , and  few days before the FIAC , revealed the face of the creation of African or native African artists.

A sectarian event?
Putting together some galleries, working with African or Afro-descent artists, seems sectarian in the contemporary art field ?

Some artists do not enjoy the notoriety they deserve because of their geographical origins or themes they deal with. A contemporary art fair focusing on what part of the world Africa brings solutions to this issue.

The Black Fashion Week event initiated by the designer Adama Paris deals with similar issues , avoiding sectarian and meaningless dead-end situation,  based  on skin color.

The art fair has also an educational goal through its forum – under the artistic supervision of Koyo Kouoh – which included lectures and discussions throughout the length of the Fair. Simon Njami – main curator of Africa Remix – Christine Eyenne and  Chris Dercon – director of Tate Modern – amongst others,  were present nourishing the forum of their interventions.

The challenges of 1:54

This is the new rendezvous of the Contemporary African artistic creation. The big names in art were present such as  André Magnin , Jack Bell Gallery, Imane Farès Gallery or MIA Gallery. All offer an international interface for African Afro-descendent artists or artists dealing with african issues of African continent.

The main issues of the fair is to give visibility to these artists ,as well as to the institutions that work with them.

A new life for the international art market

1:54 permits to develop a real economy for the creation of African artists who suffer from a lack of visibility . Some other established and emerging  artists see it as a moment of consecration , avoiding to drown their reputation in the vastness of the major international art fairs.

It’s strange that at a time of cultural globalization , a part of the international artistic creation is forgotten and absent of the major big artistic and unmissable rendezvous,  isn’t it?

Indeed, 1 :54 sees with an another eye the mapping of contemporary art  in order to expand its previous established limits on an authoritarian way.

En + :

http://1-54.com

http://www.blackfashionweekparis.com

Publicités

Un commentaire

  1. Ping : L’art africain contemporain pour les nuls en 100 points clés |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :