Un Prince Africain à New-York

18946225.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

source image: Web

Film devenu culte, Un Prince à New-York est réalisé en 1988 par John Landis.

Originaire de Zamunda, et futur roi, Akeem (Eddie Murphy) souhaite s’épanouir hors de son royaume natal et trouver l’élue de son coeur, à New-York.

Déjouer les stéréotypes qui pèsent sur l’image de l’homme noir africain

Dans le royaume africain de Zamunda, tous les codes occidentaux sont réunis et confrontés à l’exotisme  propre à l’Afrique. Akeem est donc un jeune prince qui a reçu la meilleure éducation et témoigne d’une grande culture générale.

Mais Akeem est poussé à une vie facile et sans embuche ainsi qu’à la débauche par son père, le roi de Zamunda et par son ami Semmi.

Une fois arrivée à New-York dans le quartier défavorisé du Queens, il recherche de son plein gré une situation  précaire, et ce tout en partageant ses biens (qu’il se fait volé dans la rue et qu’il ne cherchera pas à récupérer). Il se défait ainsi de tout ce qui le définit pour se redéfinir par lui-même, loin du cocon familial.

En menant une vie d’étudiant africain ordinaire, qui travaille dans un fast-food pour survivre, le sentiment de satisfaction du prince s’oppose à celui de son acolyte Semmi, qui refuse cette nouvelle vie pleine de contraintes.

Le bling bling, les femmes, l’enrichissement facile, l’opulence et la fainéantise sont les traits caractéristiques prêtés à l’homme noir africain. Ces stéréotypes sont brisés à travers  la figure d’Akeem, qui par sa condition de prince africain à New-York, brise les on-dits.

Le prince Akeem est un élément perturbateur dans le champ social américain. Il est noir, riche, cultivé et n’est pas macho! Antithèse de la représentation de l’homme noir africain, il ne respecte pas les clichés de l’homme africain immigré et clandestin, qui est arrivé aux Etats-Unis pour s’enrichir.  Il est dans ce pays pour un laps de temps. Sa difficile besogne dans le fast-food le réjouit : il est même désigné employé du mois! Le pendant négatif attribué à l’homme noir africain est incarné par le personnage de Semmi, qui trahit la confiance d’Akeem par sa cupidité.

La trajectoire d’Akeem, prince héritier de Zamunda le conduit dans la ville de New-York, ville où les esclaves affranchis noirs africains, arrivés d’Afrique vivaient en toute liberté. Berceau de la Harlem Renaissance, New-York est une ville symbolique pour la communauté africaine-américaine et afro-descendante.

Tout au long du film, on peut observer une certaine forme de rejet,  modérée,  de la part de la communauté Africaine-Américaine new-yorkaise. Entre stéréotypes et boutades, Akeem et Semmi essuient des critiques insipides qui témoignent d’une certaine image stéréotypée qui phagocyte la réalité africaine.

Cependant, Akeem refuse d’avoir pour épouse une femme docile et servile qui agirait sous la contrainte de sa volonté mais souhaite avoir à ses côtés une femme accomplie, ambitieuse et qui affirme sa personnalité. Ainsi Lisa,la fille de son patron incarne à merveille ce modèle féminin.

La représentation de la femme noire afro-descendante

La dualité est similaire à celle que l’on observe entre Akeem et Semi: Lisa et sa soeur Patricia n’ont pas les mêmes objectifs. Lisa souhaite s’accomplir en se réalisant par le travail, tandis que sa soeur est vénale et volage (elle n’hésitera pas à se rapprocher de l’ex petit-ami de Lisa!)

Les femmes dépeintes dans la boîte de nuit (lieu de débauche par excellence) ne sont étrangement  qu’attirées par le sexe, ce qui ne les valorise pas .

Lisa représente le modèle féminin optimal de la femme noire: elle est belle, elle sait ce qu’elle veut et mène des actions dans le domaine social. Elle est  donc la jeune femme idéale pour devenir la reine de Zamunda.

Un Prince à New York est une comédie qui a rencontré un énorme succès. Or, les images des différents personnages véhiculent des valeurs empreintes d’un certain réalisme.

La bande originale du film a même inspiré Snopp Dogg et R.Kelly pour un titre; intéressante confrontation vue tout ce que le personnage d’Akeem représente…

Snoop Dogg – That’s That Ft. R. Kelly

Publicités

2 Commentaires

  1. Ping : Playlist# 23 : Princes de la ville |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :