L’art africain contemporain pour les nuls en 100 points clés

Intention: entre le répertoriage d’évènements, de grandes figures et de lieux, et autres interrogations je tente d’apporter des éclaircissement aux personnes pour lesquelles la notion d’art africain contemporain semble floue

AfricanStories_Magnin_Moke

Source de l’image: Couverture du catalogue African Stories © Magnin-A avec Moke, Sapeur, 2000.

1. Dans l’inconscient collectif l’art dit africain ne se réduit qu’aux masques, et autres artefacts des différentes régions de l’Afrique, sans prendre en compte la création contemporaine. 

2. Les artistes modernes sont identifiés comme les 1ers collectionneurs d’artefacts africains par l’histoire de l’art. Les Fauves ( Vlaminck,Derain, Matisse) font la « découverte » historique de « l’art nègre », en 1905-1906. « C’est aussi beau que la Vénus de Milo » s’est écrié son ami André Derain lorsqu’il [Maurice de Vlaminck] les [trois statuettes]  lui montra. (1) 

3. Picasso reconnaît s’être inspiré d’une statuette d’art nègre et de la sculpture ibérique pour le Portrait de Gertrude Stein (1906).

4. Le Musée ethnographique du Trocadéro ( avec les collections du Dr Hamy, qui le fonde en 1878), le Vieux Rouet et la boutique du père Heymann surnommé le « négrier de la rue de Rennes » sont des vitrines parisiennes de l’art nègre au début du 20ème siècle.

5. En 1907, Les Demoiselles d’Avignon de Pablo Picasso bousculent la tradition picturale moderne. L’artiste désigne son oeuvre de « première toile d’exorcisme ». Picasso qualifiait les artefacts africains de « fétiches ». Sa première visite au Musée du Trocadéro fut bouleversante. L’artiste Amedeo Modigliani subit également un « envoûtement » par les arts nègres.

6. Cependant, Paul Gauguin est identifié comme le réel meneur. Le « maître des Tropiques »  s’est fortement inspiré de l’art océanien et maori à la fin du 19ème siècle pour son oeuvre picturale et sculptural. La différence entre art océanien et art nègre n’était pas toujours faite.

7.  La crise de 1930 pousse les collectionneurs et autres amateurs d’art à délaisser  la peinture moderne pour les arts primitifs.

8. Charles Ratton est un marchand d’art français qui a contribué à changer le regard sur l’art dit nègre durant le 20ème siècle.

9. Josef Mueller grand amateur d’art nègre s’envole pour un voyage de six mois à Oubangui et au Congo français en 1923

10. Le Musée africain de Lyon détient une collection importante d’objets de la vie quotidienne des régions d’Afrique de l’ouest des 18 et 19ème siècle. Ils ont été rapportés en France par les pères missionnaires. Le musée ouvrait ses portes dans les années 1860, fondé par les missionnaires de la Société des Missions Africaines.

11. Congo Far West  signe la collaboration entre l’écrivain Patrick Mudekereza, le photographe Sammy Baloji et le MRAC (Musée royal de l’Afrique centrale, Tervueren, Belgique). Le temps de deux résidences, Patrick Mudekereza et Sammy Baloji investissent les réserves du MRAC afin de produire un dialogue entre passé et présent, entre colonialisme et post-colonialisme, entre mémoire et histoire. 

12.Le mouvement des Surréallistes vouait une admiration sans limite pour ce « geste primitif » propre à l’art nègre, durant l’entre-deux-guerres. Les oeuvres de Max Ernst et d’Alberto Giacometti ont subi une influence de l’art dit primitif.

13. La mission ethnographique et linguistique Dakar-Djibouti rapportera en 1933 3500 objets ethnographiques, 6000 photographies ainsi que 200 enregistrements sonores. Macel Griaule était à la tête de cette expédition qui quitta Paris le 10 mai 1931, comptant dans ses rangs le poète Michel Leiris, qui sera l’auteur de l’Afrique fantôme (1934).

14. Dans Les Statues Meurent Aussi (1953) Alain Resnais et Chris Marker dénoncent le manque de considération pour l’art des régions africaines et s’interrogent sur le fait qu’ils ne soient pas reconnus et érigés au même rang que l’art grec et égyptien par les autorités culturelles françaises.  Le film restera censuré pendant jusqu’en 1961.

15. En 1984, le MOMA de New-York présentait l’exposition Primitivism in Twentieth Century Art: Affinity of the Tribal and the Modern, met en dialogue 200 masques, sculptures et autres artifacts originates du continent africain, d’Océanie et d’Amérique du Nord, avec 150 oeuvres d’artistes modernes  (Brancusi, Picasso, Paul Klee..). Les commissaires de l’exposition William Rubin et Kirk Varnedoe rejettent l’idée que l’objectif de leur exposition soit la mise en évidence d’influences directes d’oeuvres tribales sur des oeuvres modernes.

16. Les termes « art primitif », « arts premiers », « art nègre » sont des appellations pour désigner les arts non-occidentaux.

17. L’exposition Magiciens de la Terre (1989) signe l’ouverture du marché de l’art contemporain international aux artistes extra-occidentaux.

18. André Magnin est identifié comme le « dénicheur » de talents artistiques en Afrique, dans les années 1980.

19. La  CAAC (Contemporary African Art Collection) de Jean Pigozzi est la plus grande collection d’art africain contemporain. Jean Pigozzi, aidé d’André Magnin débute sa collection dès le début des années 1990.

20. Joseph Murumbi (de son vrai nom Joseph Anthony Zuzurate) est une figure importante dans le domaine culturel kenyan. Tour à tour homme politique et de culture, et rouage indispensable dans le processus d’indépendance du Kenya aux côtés de Jomo Kenyatta, il fut le plus grand collectionneur sub-saharien d’arts africains. La colossale Murumbi African Heritage Collection compte des artefacts, des livres, des timbres,des bijoux, des textiles, des vêtements, des documents, des armes et de l’artisanat.

21. Le Musée du Quai Branly mettait à l’honneur la figure de Nancy Cunard, collectionneuse d’art africain,  à travers l’exposition de l’Atlantique Noir, Negro Anthology (1931-1934) *(04 mars-18 mai 2014).

22. La biennale de Dakar,  Dak’art est un grand rendez-vous de la création contemporaine sur le continent africain. La première édition est en 1990.

23. L’association « Afrique et Caraïbes en création » (1990) œuvrait pour la visibilité de la création africaine contemporaine sur les marchés européenne et français.

24. 75 sculptures monumentales d’Ousmane Sow investissaient le pont des arts, Paris au printemps 1999. Béatrice Soulé produit cette exposition qui attirera pas moins de 3 millions de visiteurs.

25. Dans son ouvrage L’art  contemporain Africain, du colonialisme eu post-colonialisme (2000) , Joëlle Le Busca déconstruit les mythes contemporains de l’art africain.

26. La Fondation Cartier consacrait une exposition personnelle à l’artiste congolais Chéri Samba en 2004 *(du 24 janvier au 2 mai 2004).

27. La galerie Agnès b exposait en 2005 les dessins de Frédéric Bruly-Bouabré, les photographies de Seydou Keita, Malick Sidibé et J.D. Okhaï Ojekere, les installations de Bodys Isek Kingelez et les peintures de Chéri Samba. * Vive l’Afrique! du 7 juin au 30 juillet 2005.

28. Après Düsserdorrf et Londres et avant de s’envoler pour Tokyo, Africa Remix débarquait au Centre Pompidou du 25 mai au 8 août 2005. L’exposition donnait un panorama de la création contemporaine du continent africain. Simon Njami en était le commissaire général.

29. L’économiste franco-béninois Lionel Zinssou met sur pied la Fondation Zinsou en 2005, à Ouidah, au Bénin.

30. Total est un mécène des plus grandes expositions d’art contemporain et d’art africain contemporain.

museeafr_Lyon

Source de l’image: © Virginie Ehonian , avec l’aimable autorisation du Musée Africain , Lyon.

31. Simon Njami est l’un des plus grands commissaires d’exposition qui se soit penché sur la question de l’art africain contemporain.

32. Okwui Enwezor est le directeur de la prochaine édition biennale de Venise 2015. Historien de l’art, il est le directeur de la Haus der Kunst à Munich et le fondateur de la revue Nka : Journal of Contemporary Art.

33. La Fondation Blachère à Apt, France, est une structure de promotion de la création contemporaine africaine.

34. Seydou Keita et  Malick Sidibé sont reconnus comme les papes de la photographie malienne.

35. La Maison des Métallos exposait les plus grands photographes soudanais du 11 octobre au 7 novembre 2011.Sur une proposition du photographe Claude Iverné, Photographies soudanaises, donnait en trois volets, une approche historico-sociale de la photographie au Soudan.

36. La 10ème  édition des Rencontres de Bamako aura lieu du 31 octobre au 31 décembre 2015 après 2 ans d’interruption: la biennale africaine de la photographie n’avait pas eu lieu en 2013, à cause des événements dans le Nord du Mali.

37. Le Jeu de Paume consacrait une exposition au photographe sud-africain Santu Mofokeng : Chasseur d’ombres, 30 ans d’essais photographiques, du 24 mai au 25 septembre 2011.

38. Stevenson est la plus grande galerie d’art sur le continent africain.

39.  La 1ère édition de la « Johannesburg Biennale » avait lieu en 1995. La biennale ne compte que deux éditions…

40. Les artistes sud-africains Marlène Dumas,  Guy Tillim, William Kentdrige, Pieter Hugo ou encore David Goldbatt entre autres questionnent le concept d’africanité : ils sont blancs, nés en Afrique du Sud mais ne sont pas vus comme africains à part entière.

41. La Maison Rouge proposait l’exposition My Joburg en 2013 (juin-spetembre)  dans le cadre de la saison sud-africain  en France.

42. Zanele Muholi défraie la chronique avec son travail photographique qui dénonce les discriminations et violences dont souffrent les  communautés LGBT en Afrique du Sud.

43.La Fondation Dowhani ouvrait ses portes à Abidjan en février 2008.

44.  Vouhou-vouhou ( qui signifie « n’importe quoi» en gouro, langue de la région Centre de la Côte d’Ivoire) est un courant artistique ivoirien des années 1970. Kra N’Guessan, Mathilde Moreau ou encore Yacouba Touré sont des peintres de ce mouvement. Liberté et négritude sont les deux axes de cette dynamique.

45. Les réseaux des Instituts français,  Alliances françaises et Goethe Institutes s’inscrivent dans les paysages culturels des pays du continent africain.

45. Le musée Dapper est une place parisienne qui s’inscrit dans un dialogue entre histoire et art contemporain.

46. Le prix Orishas (créé par Nathalie Miltat et Timothée Chaillou)  récompensait l’artiste béninois Kifouli Dossou en octobre 2014.

47. L’artiste Romuald Hazoumé décloisonne les frontières de l’artisanat, de l’art contemporain et du spirituel avec ses masques faits à partir de matériaux recyclés.

48. Barthélémy Toguo, Pascale Marthine Tayou, Chris Offili sont  les artistes originaires de pays africain les mieux représentés et établis sur le marché de l’art international.

49. La peinture souwere est une technique picturale que l’on retrouve principalement au Sénégal.

50. Jo Ouakam aka Issa Samb et le laboratoire Agit-Art brisent les codes de l’art au Sénégal dès les années 1960, en y introduisant la performance comme pratique artistique.

51. Le président Abdou Diouf Senghor inaugurait le Village des arts, à Dakar en 1998. Le Village des arts constitue est une vitrine capitale de la création contemporaine à Dakar.

52. 1966 marque le 1er Festival des arts nègres. Ce Festival a pour ambition de mettre en lumière la création moderne africaine. En décembre 2010, la fille d’Abdoulaye Wade, Sindiély Wade, reprenait le flambeau et lançait la 3eme édition du Festival des arts nègres.

53. Okwui Enwezor était le commissaire de la Triennale de Paris en 2011.

54. En mars 2013, Art Dubaï mettait à l’honneur les structures d’Afrique de l’ouest en à travers la 3ème édition du MARKER. Bisi Silva fut invitée à sélectionner cinq espaces d’art: Carpe Dem (Ségou, Mali), Espace Doual’art (Douala, Cameroun) CCA Lagos (Lagos, Nigeria) Nubuke Foundation (Accra, Ghana) et Raw Material Company (Dakar, Sénégal).

55. African Artists for Developpement (AAD) promeut le travail d’artistes du continent africain à travers le prisme du développement.

56. La Biennale de Lyon avait pour thématique le « partage d’exotisme » en 2000.

57. Et les femmes artistes du continent? Retenez ces noms : Billie Zangewa, Nathalie Mba Bikoro Wangechi Mutu, Joana Choumali, Otobong Nkanga, Julie Mehretu.

58. Le CAC de Meymac  France présentait l’exposition Africa Africa en 2012. L’exposition présentait les oeuvres de Meshac Gaba, de Seydou Keita, Chéri Samba, Samuel Fosso…

59.  Retenez les noms de Bisi Silva, Christine Eyenne, Elvira Dyangani Ose, Koyo Kouoh, N’Goné Fall, Elise Atananga.

60. Au Sénégal, rendez-vous au Waru Studio, à Kër Thiossane, à Raw Material Compagny, à la maison d’hôte Au fil du Fleuve (Saint-Louis) la résidence d’artistes Waaw (Saint-Louis). 

61.  Sylviane Diop initiait pour la 5ème édition de la Biennale de Dakar (2012) le Forum sur les arts numériques; pour l’édition de 2004, elle met en place le Laboratoire des Arts et Technologies : Dak’art_Lab, qui fonctionnait comme un terrain d’échanges et de collaborations entre artistes et  scientifiques autour de la création numérique. 

62. En Côte d’Ivoire, rendez-vous à la Fondation Dowhani, à la galerie Cécile Fakhoury, à l’espace Basquiat et à  la Rotonde des arts. 

63. À Rabat, Maroc rendez-vous à  L’appartement 22 d’Abdellah Karroum. 

64. Au Cameroun, rendez-vous à Doual’art, Bandjoun Station, et pour le RAVY, les Rencontres d’Arts Visuels à Yaoundé.

65. À Berlin, faites un stop à SAVVY Contemporary, un centre d’art pluridisciplinaire, dont le directeur artistique est Bonaventure Soh Bejeng Ndikung.

66. À Londres, faites un stop à Tiwani, Iniva et à la Tate Modern qui s’ouvre un peu plus à la création africain au niveau de ses acquisitions.

67. SMBA (Stedelijk Museum Bureau Amsterdam) est l’espace du  Stedelijk Museum (Amsterdam) dédié aux projets. Ainsi, Africa Reflected (septembre 2009) interroge les représentations de l’Afrique à travers la production artistique. La réflexion Africa Reflected fait partie du programme « 1975 », qui sur deux, explore les relations entre l’art contemporain et le colonialisme.

68. Au Ghana, rendez-vous à la Nubuke Fondation.

69. La Maison de la Revue Noire à Paris exposait les oeuvres de l’artiste congolais Pume Bylex en 2012. En plus d’être un lieu d’exposition, Revue Noire est également une maison d’édition.

70. Les peintres sénégalais de « L’Ecole de Dakar » étaient fidèles à la volonté de Léopold Sédar Senghor, dans le Sénégal indépendant des années 1960. Ils s’attachaient à retranscrire une certaine « africanité » dans la peinture, au grand bonheur du courant littéraire de la négritude soutenu et défendu par Senghor. Nous pouvons nous intéresser sur la nature de l’héritage de la négritude dans les arts au Sénégal.

71. Le Musée Dynamique de Dakar ouvrait ses portes à l’occasion du 1er Festival des arts nègres, le 31 mars 1966. Mis en place par Senghor qui avait alor alloué 25% du budget de l’état à la culture, le Musée Dynamique s’inscrivait dans une volonté de développer le domaine de la culture au Sénégal, tout en s’affranchissant de l’ancien pouvoir colonial, et en s’accordant sur les échos de la négritude.

72. L’Ecole de Poto-Poto est fondée par le français Pierre Lods à Brazzaville en 1951. Lods insiste à travers son enseignement sur la nécessité d’utiliser des thématiques et autres motifs perçus comme étants africains.

73. Chimurenga Magazine est une publication sud-africaine (Cape Town) panafricaine dédiée à la culture, à l’art et à la politique. Elle est créée en 2002 par Ntone Edjabe.

74. Okwui Enwezor fonde NKA :Journal of Contemporary African Art  en 1994. Salah Hassan, Olu Oguibe et Okwui Enwezo composeront le trio à la tête de la revue semestrielle, qui s’imposera dans les années 1990 comme une référence en matière d’art africain contemporain.

75.  L’accrochage Modernités Plurielles, au Centre George Pompidou, Paris, proposait une nouvelle lecture de l’histoire de l’art du 20ème siècle. L’exposition se conjuguait au présent entre ouverture sur le monde et pluridisciplinarité. 

76. La question de la performance est à prendre en compte. Il y a t-il une performance « africaine » comme il y a un art africain contemporain? L’artiste exprime-t-il son individualité ou le collectif auquel il est rattaché par son africanité?

77. L’exposition We Face Forward – Art from West Africa Today eut lieu à la Manchester Art Gallery,en 2012. L’événement s’inscrit dans une dynamique d’exploration des relations historiques entre Manchester et l’Afrique de l’Ouest.

78. Le Jeu de Paume présentait le projet  Maji Maji de Kapwani Kiwanga (juin-septembre 2014). L’artiste part de la guerre coloniale qui a opposé des Tanzaniens aux Allemands. La « guerre Maji Maji » signe la plus grande révolte sur le continent africain au 20ème siècle. L’artiste utilise différentes discipline pour livrer un projet artistique à la frontière de l’histoire.

79. Pour une unité de l’art sur le continent africain? Art africain? Art  afro descendant? Ou Black art? Que deviennent les artistes issus des diasporas africaines sur le marché de l’art? Assistons-nous à une balkanisation de l’art afro descendant? Est-il juste de parler d’art afro descendant et/ou afropéen?

80. La magazine Kaleidoscope présentait un numéro spécial « A is for Africa » pour son numéro 15 de l’été 2012, à travers lequel étaient présentés les principaux acteurs de « l’art contemporain africain ».

81. Le photographe Edson Chagas remportait le Lion d’Or au Pavillon de l’Angola lors de la 55ème édition de la Biennale de Venise (2013) avec « Luanda Encyclopedic City ».

82. Ousmane Sow est le premier artiste noir, africain et sénégalais à entrer à l’Académie française des Beaux-Arts, depuis le 11 décembre 2013.

83. J.D. D’Okhai Ojekere et Frédéric Bruly-Bouabré disparaissaient tous deux en janvier 2014, à quelques semaines d’intervalles.

84Du global au particulier: l’art africain contemporain est pluriel. Pourquoi le globaliser sous un label commercial? Débat d’hier ou d’aujourd’hui, aucune réponse ne semble être apportée…

85. Faut-il rendre les oeuvres d’art? s’interroge Emmanuel Pierrat.

86. À quand un MoMa, un Centre Pompidou, un Louvre… sur le continent africain?

87. Quelles sont les frontières entre l’art et le contemporain? L’exposition Le bord des mondes tente de répondre à cette question.

88. Assistons-nous à une hiérarchie des arts?

89. Peut-on parler de « colonisation culturelle dans l’Empire français » ?

90. Quelle conservation pour les patrimoines culturels d’Afrique ?

91. Et le Maghreb dans l’art africain contemporain ?

92. En septembre 2014, le Centre George Pompidou proposait une rétrospective de l’exposition mythique Magiciens de la Terre.

93. 1:54  est la 1ère foire internationale d’art africain contemporain. La 1ère édition eut lieu en 2013, à Somerset House à Londres.

94. AKAA est la foire internationale d’art consacrée à l’Afrique et ses diasporas : la première édition aura lieu à Paris, en décembre 2015

95. Certains artistes refusent cette étiquette d’ « artiste africain », revendiquant l’universalité de l’art.

96. Il existe une réelle dichotomie entre les notions d’art africain et de création contemporaine africaine.

97. Les autorités politiques africaines sont-elles les uniques responsables de l’état de la culture et du patrimoine sur le continent?

98. L’art contemporain n’est-il qu’une notion occidentale ? s’interrogeaient Catherine David, Hassan Hajjaj, Zahia Rahmani et Véronique Rieffel le 10 mai 2011 à l’Institut des Cultures d’Islam, Paris.

99. art contemporain africain ou art africain contemporain ? C’est l’art contemporain qui est africain ou l’art africain qui devient contemporain ?

99. Mais Peut-on vraiment parler d’art africain contemporain ?

100. Au fond, qu’est-ce que l’Afrique ?…

En +:

(1) L’aventure de l’art au XXème siècle, Editions du Chêne, 1999  (p.65)

 

Publicités

2 Commentaires

  1. Ping : L’art africain contemporain pour les nuls...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :