« Au-Delà » de DeLaVallet Biediefono

african links vous offre 4 x 2 places pour assister au spectacle « AU-DELA » de DeLaVallet Biediefono et de la compagnie Baninga, au Musée du Quai Branly. *

 © musée du quai Branly

 

* valable pour la représentation du vendredi 12 juin 2015, à 20h

Pour participer, rendez-vous la page Facebook d’african links ici

La mort fascine et en inspire plus d’un dans l’art contemporain, le cinéma, la musique. The Walking Dead, Sixième sens… Le film Au-delà (2010) de Clint Eastwood questionne ces limites entre la vie, la mort ; entre le florilège de l’existence humaine et le mysticisme qui entoure la mort. Chacun des trois personnages – un homme, une femme prénommée Marie et un enfant qui représentent la Trinité – ressent le besoin de se détacher de ce sentiment mortuaire et du danger qui l’entoure, quand la mort renforce la dimension mystique de la vie.

Plus qu’un spectacle de danse, AU-DELA illustre l’opinion que se fait le chorégraphe et danseur DeLaVallet Biediefono. Les inspirations de la République du Congo se font ressentir, spécialement celles de Brazzaville, ville où Biediefono démarre sa carrière artistique, en 2001. Il y a fondé la compagnie Baninga en 2005.

Spectacle AU-DELA © Nicolas Guyot

Le chorégraphe congolais insiste sur la conception qu’il se fait de cet « au-delà », qui soutient sa réflexion et sa démarche artistiques :        « Comme si sur cette terre meurtrie, les morts en savaient plus que les vivants. Avec AU-DELA, je souhaite raconter comment je me suis frotté à la mort et comment les gens de mon pays s’en arrangent aujourd’hui. Je souhaite raconter comment un rapport particulier avec l’ « Au-delà » nourrit mon engagement artistique et donc politique », déclare t-il.

La spiritualité de Brazzaville, ces rites funéraires qui se sont réinventés dans le présent, avec la dimension traditionnelle d’hier, émergent dans les propos de DeLaVallet Biediefono.

Spectacle AU-DELA © Nicolas Guyot

On retrouve un grand nom du théâtre : le metteur en scène Dieudonné Niangouna est l’auteur des textes de la pièce AU-DELA signée de DeLAVallet Bidiefono et de la compagnie Baninga. Le spectacle présenté au Festival d’Avignon en 2013, l’année de sa création,  sillonnait la Suisse et la France l’année suivante.

Des énergies toutes azimuts accentuent le rythme soutenu des corps des danseurs. Comme coincés dans un lieu de passage mortuaire entre paradis et enfer, DeLaVallet Biediefono et la compagnie Baninga entraîne le public dans les abysses d’un au-delà où l’ on ignore si la dernière heure a déjà sonné ou non…

L’obscurité et le décor vaporeux établissent un contexte idéal à ce spectacle qui se situe à la croisée de la danse, du théâtre et de la performance.

Au-delà des frontières, au-delà des disciplines artistiques, et au-delà des idées reçues sur la mort, on assiste une démystification d’un au-delà empreint de spiritualité.

Le film Au-delà de Clint Eastwood m’avait marquée : des destins qui se croisent ; des vies qui se font et se défont, des décès qui renforcent la foi de certains …

De quoi est composé cet Au-delà qui sépare la vie de la mort, les vivants des morts ?

DeLaVallet Bidiefono tente de répondre à nos interrogations existencielles…

En + : http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/spectacles-et-concerts/spectacles-2014-2015/au-dela.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s