Les expos « au Féminin » de dernière minute

Nous sommes Dimanche et il fait assez beau sur Paris. Et vous ne savez pas quoi faire ?

Voici trois expositions, de trois artistes femmes, qui se terminent dans les prochaines heures et qu’il serait dommage de ne pas voir.

 Catalogue_Germaine-Krull Crédit image : Jeu de paume

L’exposition rétrospective de la photographe allemande Germaine Krull au Jeu de Paume, est une véritable mine d’or d’inspirations.

Entre les années folles, le vieux Paris et des clichés subversifs, Krull est une figure majeure de la photographie européenne.

Elle photographie pour le magazine « Vu » la scène artistique afro-américaine, réalise un roman photo entre fiction et drame et immortalise de grandes personnalités comme Sonia Delaunay ou Jean Cocteau sous son objectif.

Dans les années 1940, elle part en en tant que photojournaliste au Brésil (1940) afin de réaliser des reportages ethnographiques au service de la France libre. Brazzaville (Congo), l’ Afrique Equatoriale ou encore Alger marquent des étapes importantes dans son travail de reporter.

Ces différentes facettes autour des sujets, illustrent de manière cohérente son « Destin de photographe ».

Une exposition à voir !

12bc3b51e8bef445d5a1cb7252c9cc9bCrédit image: Jeu de Paume 

Toujours au Jeu de Paume, à l’étage supérieur, place à l’exposition  Corps en résistance  de Valérie Jouve, qui est tour à tour photographe, vidéaste et réalisatrice. Son exploration de la société est riche d’une approche multidimensionnelle. Le corps, la topographie des banlieues parisiennes, les problématiques liées à la vidéosurveillance, sont des thématiques contemporaines, que Valérie Jouve confronte avec habileté à l’art.

 767_xl

Crédit image: Centre Pompidou

Mona Hatoum crée l’événement avec son exposition personnelle au Centre Pompidou.

Performance, installation, sculpture… L’artiste développe un langage contemporain rempli de subtilités à travers ses détournements d’objets, de symboles et de matières organiques humaines. L’intime s’imbrique dans le collectif pour dévoiler des œuvres brutes et pleines de sens.

Toutes les œuvres majeures de l’artiste palestinienne sont réunies pour composer un parcours artistique qui questionne les enjeux sociaux, géopolitiques et culturels du monde d’aujourd’hui.

 

Les photos d’african links sur  Instagram ici.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :