3 questions à Ibrahim Coulibaly, créateur du Salon Afrique Unie

Le 23 avril prochain, se tiendra la 3ème édition d’Afrique Unie. Ce « plus grand salon afro-caribéen d’Europe », se veut un événement convivial à travers lequel les images préconçues sur le contient africain sont déconstruites.

Mode, littérature, gastronomie, culture, cosmétique… Divers secteurs d’activités sont mis à l’honneur durant une journée ponctuée par un programme riche et varié, qui éveille notre intérêt: african links a tenu a en savoir davantage!  Sur l’événement et sur cette volonté d’inclure l’artisanat africain et l’art contemporain à cette troisième édition.

Ibrahim Coulibaly, président de l’association Da Patch Ateliers et créateur/organisateur du salon Afrique Unie, répond à notre curiosité à travers 3 questions.

10606053_1350380394988188_4888607146974591128_n

african links : Quel bilan dressez-vous pour le salon Afrique Unie depuis sa création?

Ibrahim Coulibaly : Lors des précédentes éditions – c’est-à-dire les deux premières, en 2009 et 2012, qui se tenaient à la Salle Olympe de Gouges (75011), – nous avions atteint la barre des 5 000 visiteurs. Et cela, sans avoir eu recours aux réseaux sociaux.

Depuis, nous avons eu la chance de pouvoir acquérir une reconnaissance beaucoup plus importante. Avec cette troisième édition, nous espérons toucher plus de monde, notamment à travers un effort de communication sur internet et grâce au travail acharné de toute mon équipe. Aujourd’hui on parle davantage d’Afrique Unie : c’est avec une réelle volonté que le public se rend au salon y compris les mères de famille et leurs enfants !

african links :  L’édition 2016 fait un focus sur l’art africain : pouvez-vous revenir sur ce choix ?

Ibrahim Coulibaly : Nous avons souhaité mettre en valeur l’art africain pour attirer un maximum d’artisans issus du continent. En effet, nous avons pu remarquer que les cultures africaines sont de plus en plus mises en avant en France. On le voit par le biais de la musique, avec des chanteurs tels que Wizkid, Davido, le jeune MHD, ou encore le duo P Square et le groupe BANA C4, qui ont une grande visibilité via les médias et dont les titres sont de plus en plus diffusés dans les boîtes de nuit.

Et encore, l’intérêt porté aux enjeux du tissu wax est à son apogée, ce qui est permis par des chanteurs qui véhiculent une autre image de l’afro dance ou qui portent des Dashikis (NDLR : le Dashiki est un vêtement traditionnel du Nigéria, qui s’est popularisé dans les régions centrale et de l’ouest du continent, ainsi que dans les diasporas africaines.)

Nous avons l’ambition de démontrer que les cultures africaines ne s’arrêtent pas seulement aux dernières tendances. Depuis sa création en 2006, notre association Da Patch Ateliers œuvre en faveur de l’éducation des enfants issus de l’immigration. L’objectif est de leur apporter un soutien scolaire et de leur faire découvrir les richesses culturelles du continent. C’est la raison pour laquelle, nous avons choisi de faire ce focus sur l’art africain, en partie sur nos réseaux sociaux, Facebook et Twitter.

AFU BUISNESS DOCK_Lres

african links :  Qu’aspirez-vous mettre en place pour les prochaines éditions ?

Ibrahim Coulibaly : Notre objectif à atteindre pour les prochaines éditions serait de convier un maximum d’exposants étrangers et ainsi de développer la dimension du business africain.

Ce serait l’occasion pour le public français de découvrir différentes cultures autrement qu’à travers des documentaires, vidéos ou programmes télévisuels.

Avoir accès à un espace plus grand pour accueillir plus d’exposants et étendre la durée de notre salon sur deux à trois jours, permettrait d’inscrire Afrique Unie comme un événement de référence en France.

En +:

Plus d’infos ici

Propos recueillis par Virginie Ehonian.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :