L’espace prospectif du Centre Pompidou: la Galerie 0

La Galerie 0 – Espace prospectif est située au niveau des collections permanentes, (Niveau 4) du Centre Pompidou. Tournée vers des formes d’un art contemporain hybride et en pleine mutation, la Galerie 0 repousse les limites traditionnelles au sein même de l’institution muséale.

Le projet d’inauguration « Museum ON/OFF » réunit des artistes et collectifs qui questionnent les formes d’expositions conventionnelles, ainsi que la nature de l’œuvre d’art. Nous retrouvons entre autres les artistes Otobong Nkanga, Meshac Gaba, Ahmet Ogut, Eva Barto, matali crasset, ou encore les collectifs Afrikadaa et les gens d’Uterpan…

Vue de l’exposition Musée ON/OFF, Galerie 0, Centre Pompidou ©Hervé Véronèse

Vue de l’exposition Musée ON/OFF, Galerie 0, Centre Pompidou ©Hervé Véronèse

Alternatif vs Traditionnel.

Haut lieu parisien de référence dédié à l’art moderne et contemporain, le Centre Pompidou ne cesse de se réinventer à travers des tentatives toujours plus audacieuses les unes que les autres. La série des Jeudi’s qui signait des partenariats entre le musée et des écoles d’art (mode, art du cirque, Beaux-arts) ; les cycles de conférence « Un dimanche /Une œuvre » au cours desquelles étaient décryptées une œuvre et – par extension – la pratique de l’artiste, ou encore la nouvelle galerie photographique du Niveau -1, sont des exemples mêmes que l’institution a plus d’une corde à son arc en matière de nouvelles propositions, afin de conserver l’intérêt et la curiosité de ses publics.  « Museum ON/OFF » rassemble des perspectives artistiques en phase avec leur époque, qu’elles interrogent. La temporalité est bousculée pour laisser place à la fiction.

2016 04 11©Hervé Véronèse Centre Pompidou (9 sur 10) L’artiste Otobong Nkanga, Galerie 0, Centre Pompidou ©Hervé Véronèse

Les installations de Meshac Gaba surprennent. Une moto rouge est posée là, au-dessous de tout un tas de plaques dont les messages font sourire. « Afrique lève toi », « L’art n’est ni nourriture, ni médicament mais un besoin d’esprit », ou encore « Sortir l’art du musée », pouvons-nous y lire. Les pensées matérialisées et gravées sur ces panonceaux deviennent des objets d’art à part entière, repoussant la forme conventionnelle de l’œuvre d’art. D’autant plus que les cadres vides, et les vêtements accrochés au mur, concourent à rendre tangible l’interprétation expérimentale du musée donnée par l’artiste.

A travers ses performances, Otobong Nkanga s’immerge dans l’histoire des lieux qu’elle occupe et y puise dans les archives, ces détails qui animent des discussions les plus passionnantes avec le public.

L’artiste turc Ahmet Ogut – dont on retient l’exceptionnelle installation Workers taking over the factory (2015) pour la dernière Biennale de Lyon – conçoit un Salon VIP pour l’exposition, dont la programmation oscille entre des animations en tout genre (séance de massages, de yoga), des performances, des rencontres, des projections ou encore des conférences d’artistes.

CF041951Bibliothèque Roulante, 2012 (détail) © Adagp, Paris 2016 – Photo :                   Marc Domage; Courtesy : L’artiste & Galerie in situ -Fabienne Leclerc, Paris.

Entre installations, accrochages éphémères, performances et productions in situ, cet espace prospectif vibrant et vivant permet au Centre Pompidou de rester en connexion permanente avec toutes les formes contemporaines de l’art, afin de se préparer au plus tôt et au mieux à l’art de demain.

En + :

« Museum ON/OFF », jusqu’au 13 juin 2016.

https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cr5gqE5/rg5jqEj

 

 

Publicités

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :