Les expositions de l’été 2016 (part.2) : Dineo Seshee Bopape au Palais de Tokyo.

Dineo Seshee Bopape, vue de l’exposition UNTITLED (OF OCCULT INSTABILITY) [FEELINGS]. SAM Art Projects.  Courtesy de l’artiste. Photo: Aurélien Mole.

Murs peints d’un sombre orangé, des ruines, un sentiment de lourdeur, une atmosphère de danger, de fin du monde ; ou d’arrivée sur une autre planète… Et du son, de la musique, des paroles : « Feelings » de Nina Simone, icône du Jazz des années 1960, et figure symbolique du mouvement pour les droits civiques au Etats-Unis.
Le visiteur vagabonde, s’interroge dans cet espace alternatif clos et généreusement ouvert à la fois sur l’Histoire.

 Dineo Seshee Bopape, vue de l’exposition UNTITLED (OF OCCULT INSTABILITY) [FEELINGS]. SAM Art Projects.  Courtesy de l’artiste. Photo: Aurélien Mole.

Frantz Fanon, Nina Simone, zoos humains, Jardin d’Agronomie Tropicale : Dineo Seshee Bopape (1981, Afrique du Sud) se réfère à des éléments historiques et culturels puissants dans le cadre de la réalisation de l’exposition Untitled (Of Occult Instability) [Feelings], présentée au Palais de Tokyo, jusqu’au 11 septembre prochain.

Que faire avec les décombres du passé aujourd’hui ? C’est la question qui anime l’artiste tout au long de ses investigations artistiques. Tel un anthropologue des Temps Modernes, elle explore ces territoires liés à la mémoire qui ne présentent pas toujours une particularité universelle aux yeux de tous.

Mêlant vidéo, son et sculpture et « désculpture », l’artiste sud-africaine étaie une proposition singulière, au carrefour des conséquences de la globalisation culturelle. Qu’est ce qui est et devient une référence artistique, culturelle, historique ? Le compte à rebours est lancé à travers ces gouttes d’eau qui rythme une issue proche mais non définie.
Untitled (Of Occult Instability) [Feelings] contextualise sous un autre angle d’approche ces références, leur conférant une valeur universelle dans l’univers de l’art contemporain. 

 Dineo Seshee Bopape, vue de l’exposition UNTITLED (OF OCCULT INSTABILITY) [FEELINGS]. SAM Art Projects.  Courtesy de l’artiste. Photo: Aurélien Mole.

Dineo Seshee Bopape, vue de l’exposition UNTITLED (OF OCCULT INSTABILITY) [FEELINGS]. SAM Art Projects.  Courtesy de l’artiste. Photo: Aurélien Mole. 

Forte de son expérience sociale sud-africaine, Dineo Seshee Bopape confronte les imaginaires et les psychologies face à la mémoire; et ces arguments plastiques – produits ou non par l’artiste – sont prédéfinis dans le passé pour graviter autour de son raisonnement. A l’image d’un incontournable Frantz Fanon, elle déconstruit, démultiplie, décalque pour mieux construire et réparer des troubles socio-psychologiques.

Dans son travail, Seshee Bopape expérimente les ruptures, les manques et les oublis dans l’Histoire, à travers une narration plastique poussée jusqu’au paroxysme du lyrisme.

En +:

http://www.palaisdetokyo.com/fr/evenement/dineo-seshee-bopape

http://www.samartprojects.org/dineo-seshee-bopape/

http://seshee.blogspot.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :