#PrixMarcelDuchamp2016

Tandis que l’obscurité a dissipé l’exposition personnelle de Melik Ohanian Under Shadow, les noms des quatre artistes nominés font l’actualité de l’art contemporain. Kader Attia, Yto Barrada, Ulla Von Bradenburg et Barthélemy Toguo sont en lice pour ce prix national de référence, qui depuis 15 ans  récompense un artiste français ou vivant en France. Le Prix Marcel Duchamp figure parmi les actions de l’Adiaf, l’association pour la diffusion internationale de l’art français.

Retour sur le Prix Marcel Duchamp 2015 : Melik Ohanian.

Chris Burden, Carole Rama, Paul Ruiz, Walter De Maria, Omar Sharif, Lou Reed, Liz Taylor, Amy Winehouse, Pina Bausch, Chinua Achebe, Edouard Glissant, Cesaria Evora, Prince, Harun Farocki, David Bowie, BB. King, Nelson Mandela, Papa Wemba… Gravés sur des ampoules qui s’allument et s’éteignent selon une cadence que le visiteur ne maîtrise pas, ces noms de personnalités interpellent et rassurent à la fois dans cet univers des plus obscurs.

Le cœur de l’exposition Modelling Poetry est une adaptation artistique de l’étude scientifique de la Nasa selon laquelle dans quatre milliards d’années, la Voie Lactée entrera en collision avec la galaxie d’Andromède.
Enigmatique, magnétique et captivante, à travers Under Shadow Melik Ohanian nous propulse aux frontières d’un réel qui interroge la fiction.

L’artiste parisien qui a reçu le Prix Marcel Duchamp en 2015 est le dernier lauréat à avoir une exposition personnelle : dès 2016, les quatre artistes nommés présenteront une leurs œuvres à travers une exposition collective.

 Melik Ohanian, Under Shadows, Courtesy of Centre Pompidou, 2016,
©Hervé Véronèse.

Les nommés pour l’édition 2016.

L’enjeu majeur du Prix Marcel Duchamp est de cerner la scène française de l’art contemporain tout en permettant son rayonnement à l’échelle internationale. L’influence des collectionneurs s’en trouve affirmée, tant l’Adiaf compte pas moins de 400 collectionneurs d’art contemporain français, qui établissent une liste d’artistes parmi lesquels le comité de sélection nomme les prétendants au Prix.

Le lauréat est désigné par un jury international composé en autre de collectionneurs et de directeurs d’institutions européennes.
L’édition 2016 se dote d’un nouveau format : les quatre nommés sont dorénavant réunis pour une exposition collective présentée à la Galerie 4 du Centre Pompidou, un catalogue est édité ; enfin, le nom du lauréat qui se voit récompensé d’une somme de 35 000 euros, est dévoilé durant la semaine de la Fiac.

Deux femmes et deux hommes sont en lice pour le Prix Marcel Duchamp 2016. Parité et mixité respectées pour ce Prix national convoité par la communauté artistique francophone. Qui se cachent derrière les 4 artistes nommés ?

Kader Attia (né en 1970, France) Vit et travaille à Paris et Berlin.

Les lignes directrices de l’œuvre de Kader Attia sont l’histoire coloniale ainsi que les différentes interactions entre le reste du monde face à l’Occident.
De l’installation à la vidéo, son travail interroge et pousse à une réflexion complexe entre le passé et le présent.

 Kader Attia, Ghost, 2007, Installation of sculptures, aluminum foil
Courtesy the artist, Collection Centre Georges Pompidou – Paris, private collection, and Galerie Nagel Draxler.

sur african links Kader Attia Repairs:5acts

Yto Barrada (née en 1971, France) Vit et travaille à Paris et New York.

L’artiste Yto Barrada vise à construire des espaces qui connectent les mémoires d’hier et d’aujourd’hui tout en interrogeant l’image. Les archives tiennent une place prépondérante dans sa démarche qui s’articule autour de fragments d’histoires réunis autour d’uns narration plastique conceptuelle.

 Yto Barrada, Carcharodontosaurus Toy, 2015, Bois, 45 x 52 x 23 cm
Courtesy de l’artiste et la Galerie Polaris, Paris.

Ulla von Brandenburg (née en 1974, Allemagne) Vit et travaille à Paris.

Ulla von Brandenburg bouleverse les codes : du théâtre au collage en passant par le dessin ou encore la performance l’artiste allemande interroge différentes disciplines qu’elle place au cœur d’un propos qui doté une forte charge émotionnelle trouve un réel sens dans la fiction et la mise en scène.

 Ulla von Brandenburg, Mary, 2015, Aquarelle sur papier ancien,Collection privée, Vienne
Crédit : Courtesy de l’artiste et Art : Concept, Paris/ Photo : Dorine Potel.

Barthélémy Toguo (Né en 1967, Cameroun), Vit et travaille à Paris, New York et Bandjoun.

Il y a une sensualité qui se dégage des aquarelles de Barthélémy Toguo : une sensualité dans le geste, qui se traduit dans la finesse du trait et la fluidité de la scénographie de ses installations.
Les œuvres de l’artiste résonnent de manière symbolique dans un monde contemporain en proie à différents maux.

Sur african links Entretien avec l’artiste Barthélémy Toguo

 Barthélémy Toguo, Hidden Faces, 2013, Exposition à la Galerie Lelong
Crédit : Courtesy Galerie Lelong & Bandjoun Station / Photo Fabrice Gibert.

L’exposition du Prix Marcel Duchamp s’ouvrira le 12 octobre 2016 (jusqu’au 29 janvier 2017) ; le 18 octobre, le nom du lauréat sera annoncé.

En + :

http://www.adiaf.com/

Sur african links

Biennale de Lyon : la vie moderne

Barthélémy Toguo donne le la à Bandjoun

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :