Donner un autre sens à la matière: Dimitri Fagbohoun, un alchimiste contemporain de l’art.

Dimitri Fagbohoun, L’art nègre… 2017
Néon (Citation attribuée à Picasso) 150×12 cm Collection Didier Claes

L’art nègre… Connaissez-vous? Pablo Picasso s’amusait de déclarer qu’il ne connaissait pas non plus apparemment… Et cette oeuvre de Dimitri Fagbohoun l’ironie de ce dernier.
La citation d’un maître de l’art moderne européen est figée dans le temps et l’espace, sans la possibilité de glisser entre les échos de l’art.
Ici, l’art contemporain se confronte à l’art moderne; et un artiste contemporain défie un artiste moderne. Les expressions artistiques de deux continents s’affrontent: l’imaginaire de l’Afrique se heurte au dire de l’art européen. Les néons, signes d’un Pop art sans âge, met en lumière cette phrase de Picasso, qui flottait dans les méandres de l’histoire de l’art. 

Dimitri Fagbohoun, Metamorphosis, 2017
Installation, série de masques brulés Dimensions variables
Pièces uniques.

   Dimitri Fagbohoun, Metamorphosis, 2017 (Détail)
Installation, série de masques brulés Dimensions variables
Pièces uniques.

 

« L’art nègre… Connais pas.  » Avait répondu Pablo Picasso; tandis que ses influences extra-occidentales ont toujours été mises au premier plan.

Le vocabulaire plastique de Dimitri Fagbohoun oscille entre une exploration de son intimité et des mondes de l’art qui l’entourent. Tels des ricochets, ses différentes oeuvres se parlent, se répondent et dialoguent à un niveau plastique hors pair. La céramique tient une place importante au sein de sa démarche artistique: Ce qui m’intéresse dans la céramique c’est d’abord sa fragilité, puis son alchimie. Tout le processus de transformation de la terre par le feu m’évoque tant de choses à la fois et me permet d’articuler un langage sur l’invisible! Cette mutation qui s’inscrit dans la chair même des oeuvres en céramique me parle beaucoup.
Fagbohoun explore une histoire invisible, imperceptible. Ses fétiches en céramique tranchent avec l’histoire des traditions, pour élaborer de nouveau diktats esthétiques à travers différents matériaux. Et toujours une volonté palpable de fixer l’oeuvre dans un espace temps indéfinissable; comme pour perdre et dérouter le public dans son propre imaginaire. Je parle de choses qui sont inscrites en moi, de par mon vécu, mon éducation, mes croyances… L’ensemble se confirme à travers mes recherches. In fine, c’est encore cette dimension, de l’infiniment « petit » – nous, êtres humains – vers l’infiniment « grand » – par convention, définissons le comme l’univers – qu’il me plait de mettre en oeuvre, au sens alchimique.

Dimitri Fagbohoun, The return, 2017
Pneu découpé et sculpté par le temps, vernis, clou, Diamètre 50 cm
Pièce unique

Les matériaux que l’artiste utilise ont un sens et conjuguent un vocabulaire plastique entre préciosité et banalité; bien que cette idée de dualité dans son travail ne soit pas retenue: De façon générale je considère qu’il n’y a pas de matériau pauvre: au final la matière et l’oeuvre valent par la transformation et l’énergie que j’y mets, au regard que le public y porte. Dans mon travail, je n’identifie pas de dualité, au sens d’opposition
Sculpture, ready-made, vidéo, installation… Dimitri Fagbohoun emploie un langage riche et varié. Dans son oeuvre, la pluridisciplinarité s’articule d’elle même. Les formes suivent les idées, et l’essence précède les formes qui lui servent de support, voire de réceptacle, affirme t-il.

Entre une matière brûlée, déchirée, gravée, sublimée ou encore digitalisée; ces oeuvres de Fagbohoun résonnent et conversent en secret avec l’univers. A l’instar de L’art nègre… et de Metamorphosis : une métaphore parfaite qui transmute la matière en objets d’art. Tel un alchimiste des temps modernes, il dispose de manière pérenne ses oeuvres dans l’histoire de l’art.

La citation de Pablo Picasso clignote encore dans l’imaginaire collectif, comme l’enseigne d’un magasin, laissé à l’abandon par son propriétaire.

Propos recueillis par Virginie Ehonian

En + : 

http://arts-works.com/

http://www.felixfrachon.com/recollection/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :