Entre design et art contemporain qui est Evans Mbugua?

Le portrait se perd dans les méandres des motifs, pour ne faire qu’un avec l’oeuvre.
Et le motif s’organise en constellation pour devenir un portrait.
Il recouvre une toile de fond ultra graphique et colorée, de visages, de corps, de personnalités, de figures…

Comme un jeu inspirant aux frontières des disciplines, les oeuvres d’Evans Mbugua sont des fenêtres ouvertes sur un artifice haut en couleurs. Une expérience visuelle hors paire qui n’est que le résultat de recherches de l’artiste. Car Evans Mbugua bouscule les codes dans l’art contemporain et donne une nouvelle saveur à une peinture délaissée et mise à l’écart. C’est à travers un style personnel et novateur que sont mises à l’honneur, amis, proches, connaissances et autres célébrités.

Le design au service de l’art; l’art au service du design… Entre les deux, il qu’un tout petit pas, et l’artiste Evans Mbugua l’illustre très bien avec cette nouvelle série présentée à la Gallery of African Art de Londres. Dans la peau d’un danseur, il suit deux chorégraphes dont il capte les moindres faits et gestes qu’il retranscrit en peinture. C’est coloré, pop et vibrant, et chaque expression semble plus intense que dans la réalité.

Evans Mbugua, Space, 2017

african links: Evans Mbugua, pouvez-vous revenir sur votre parcours artistique?

Evans Mbugua: J’ai étudié les arts graphiques aux Beaux-Arts de Pau. Mon projet de diplôme portait sur la création de motifs à partir de signes urbains, qui créent un langage universel. Ainsi, je tenais à revisiter la création textile traditionnelle d’Afrique, qui reste également porteuse de nombreux message et permet d’une certaine manière un autre dialogue.
Après mes études d’art, je travaille pendant près de dix ans en tant que graphiste indépendant, tout en expérimentant dans mon atelier des créations « plus artistiques ». En 2013, je choisis de me consacrer entièrement à l’art. En parallèle à mon activité d’artiste, je continue de concevoir différentes collections de motifs. On reconnaît mon style aujourd’hui aux portraits peints sur Plexiglass et posés sur un fond de motifs.

 Evans Mbugua, Spin, 2017

african links: Fela Kuti, Xuly Bët, Félicité, vos proches… Des portraits d’anonymes côtoient ceux de célébrités. Comment choisissez-vous vos modèles?

Evans Mbugua; Je choisis en effet de peindre des personnes qui m’entourent et surtout qui m’inspirent! A travers mes oeuvres, j’aspire à « dé-peindre » l’universalité humaine afin d’en faire ressortir ses différents aspects positifs.

  Evans Mbugua, Flow, 2017

african links: Enfin, entre les casquettes de graphiste, de photographe et de peintre… Comment ces différentes disciplines influencent-elles votre oeuvre?

Evans Mbugua: Dans mon expression artistique, je vois ces différentes disciplines dialoguer entre elles et se nourrissent les unes des autres pour raconter une histoire. Je prends autant de plaisir à créer un motif, qu’à photographier un modèle qu’à le peindre sur ma « toile-plexiglass ». A vrai dire, mes oeuvres sont la somme de tout cela en même temps.

Propos recueillis par Virginie Ehonian

En + :

http://www.evansmbugua.com/

EVANS MBUGUA – DIALOGUE: 1ST DECEMBER 2017 – 27TH JANUARY 2018

http://www.gafraart.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s