De Malick Sidibé à Sory Sanlé: les échos des années « Yé-Yé » en Afrique de l’ouest.

Appareil photo en main, Sory Sanlé parcours la ville à la recherche des icônes de Bobo- Dioulasso. Il prend le temps de découvrir la jeunesse locale  dans des temples dédiés à la musique. Le Carrefour du disque, Music Hall, Black Soul Music, Voix de l’Afrique… Tant de boutiques de disques qui constituent des lieux de rencontres, des QGs populaires où cette jeunesse découvre les dernières nouveautés musicales.

Aujourd’hui, il s’arrête à Inter Music. Des disques, des disques. Des disques partout, des disques à perte de vue… Et de la musique aussi. Une musique forte, qui jaillit des enceintes pour vous arroser les tympans! Celle qui vous tape sur le système lorsqu’il fait trop chaud; comme ce jeudi matin de juin 1976, à Bobo-Dioulasso, deuxième grande ville du Burkina Faso, après Ouagadougou. *

 Sory Sanlé, Chez Inter Music, 1976.

Le 17 juin 1976, c’est le lendemain de l’assassinat de l’ambassadeur des Etats-Unis à Beyrouth; des émeutes raciales ébranlent l’équilibre de l’Afrique du Sud dans le spectre de l’Apartheid; En France, Valéry Giscard d’Estaing déclare « Le pouvoir, c’est moi »…

Et c’est titre de Johnny Hallyday « Jésus Christ » qui résonne entre les murs d’Inter Music, Ouagadougou. Au moment où Sory Sanlé demande au manager de la boutique, Siaka, de choisir une pochette de disque pour la photo, il saisit sans hésitation ce 45 tours de Johnny Hallyday. *

« Oh, Jésus, Jésus-Christ, Oh, Jésus-Christ est un hippie. »

 Source : Web

Génération « Yé-Yé »

Selon sa définition plus ou moins officielle, le terme Yé-Yé désigne « un chanteur, musicien français qui, au début des années 1960, s’inspirait des rythmes de chansons anglo-saxonnes adaptées en français. » De Yea yea en anglais au en yé yé, traduit en français, le terme qualifie toute une génération française qui adule des idoles américaines. Sheila, Claude François, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, France Gall, Eddy Mitchell… interprètent des tubes qui font tabac outre-Atlantique.

Malick Sidibé a photographié une jeunesse malienne qui a vibré aux sons de ces tubes. Une jeunesse d’Afrique de l’ouest connectée avec le reste du monde par la musique, la mode, et qui mixe les influences venues d’ailleurs avec leurs valeurs culturelles.
Les « pattes d’éph » se multiplient dans les rues d’Abidjan, de Bamako, ou encore de Bobo- Dioulasso.
C’est alors toute une ferveur qui transpire des clichés du photographe malien; toute une ambiance, de style vestimentaire à la sociologie de cette nouvelle jeunesse qui se dessine, et s’affirme au yeux du Mali. D’ailleurs, le chanteur Boubacar Traoré alias Kar Kar incarne avec justesse cette époque qui concilie tradition et modernité.

 Malick Sidibé, Un Yé-Yé en position, 1963.

 Malick Sidibé, Les très bons amis en même tenue, 1972.

Malick Sidibé, Les fans de James Brown, 1964.

 Malick Sidibé, Danser le twist, 1965.

De l’autre côté de la frontière, Sory Sanlé (1943, Nianiagara) , méconnu du grand public par rapport à Malick Sidibé (1935-2016), photographie également la jeunesse burkinabaise. Sanlé s’est formé à la photographie à Bobo-Dioulasso, où il partit vivre à la fin des années 1950, délaissant son village natal et son avenir d’agriculteur.
Il capture l’âge d’or de Bobo-Dioulasso: de photos en studio, scènes de fête, portraits… A l’instar de son aîné malien, il immortalise des pans de vie inédits du Burkina Faso, entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. La tradition et les coutumes font face à une modernité qui devient accessible, à l’heure des indépendances.

 Sory Sanlé, Jeune fan d’Eddy Mitchell , 1974.

 Sory Sanlé, Les jeunes mélomanes, 1974
 Sory Sanlé, Les gentlemen de Cocody, 1978.

La musique semble être alors un cordon qui relie ces pays anciennement d’un empire colonial disparu à la France. Une porte s’ouvre avec un subtil fracas sur la globalisation culturelle.

 

* Les faits relatés sont fictifs

Virginie Ehonian

En +:

http://sorysanle.com/

Mali Twist , jusqu’au 21 février 2018 à la Fondation Cartier pour l’art contemporain

https://www.deejay.de/Various_Voltaique_Panoramique_Vol1_KSRE11LP__106622

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :