Découvrez les 3 livres de la Nooru Box #23: akwaba

« Akwabaa » en résonance avec le titre de l’ouvrage « Bonne Arrivée » de l’artiste Eden Tinto Collins ,nous souhaite la bienvenue dans cet interstice à mi-chemin entre la fiction et la réalité.

Les métaphores philosophiques du « Dialogue Transaltlantique » se mêlent à un ailleurs photographique avec la monographie de Jean Depara…  pour l’écriture d’un présent féérico-magique en résonance avec des cris qui scandent « Black Lives Matter ».

« Bonne arrivée » d’Eden Tinto Collins

Je vois « Bonne Arrivée » de l’artiste Eden Tinto Collins comme une page internet ouverte, qui s’ouvre sur une multitude d’autres. Et sur l’une des dernière, on arrive à se demander comment on en est arrivé là?

Bonne arrivée… Bonne arrivée, mais où ça?
Il faut suivre ce cheminement ésotérico-numérique d’un temps nouveau. Les références à la science-fiction flirtent avec l’actualité. Le questionnement sur un corps noir, un terrain en dépossession, une hétérotopie d’un nouveau genre occultée par Michel Foucault… Dans cette narration courte à plusieurs voix, plusieurs sens… Mais une seule « Bonne arrivée ».

« Dialogue transaltlantique » – Perspectives de la pensée féministe noire et des diasporas africaines

Ce dialogue entre Djamila Ribeiro et Nadia Yala Kisukidi questionne des concepts, des idées, des faits d’actualité de manière intime et décomplexée propre à une discussion au cours d’une soirée d’été assez fraîche.
Les langues sont déliées, la sincérité s’immisce dans la narration de ces moments de vie de femmes noires qui se racontent.

Aux éditions Anacaona

Jean Depara (1928 – 1997)

Une trajectoire furtive comme le flash utilisé pour les séances photo nocturnes dans les rues de Léopoldville – nom ancien de la ville de Kinshasa de 1881 à 1960.

Depara capture les années florissantes de la capitale durant la période coloniale. Ces nuits durant lesquelles Belges et Congolais batifolent, les stars de la rumba divertissent leurs publics ou encore les belles « Musikis » prennent la pose devant l’objectif avec leurs allures de divas indétrônables.

L’Histoire; la photographie capture l’Histoire, des histoires multiples et pleines de témoignages pour un « dialogue transatlantique » ou une « Bonne arrivée » dans nos mémoires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s