Je Fais mon cinéma #6 : Félicité d’Alain Gomis.

 Le film Félicité © C. Andolfi

On rit, on crie, on bavarde, on hausse le ton et on chante dans ce petit bar de Kinshasa. C’est bruyant… Et les notes insouciantes d’un alcool fort suintent dans l’humide obscurité d’une chaude nuit kinoise. Puis, le brouhaha s’efface et laisse place à un silence religieux, avant le chant puissant d’une Amazone des temps modernes, forte et résiliente; celle qui ne “demande rien à personne », même lorsque cela va mal.
Elle est brave, elle est courageuse et elle se bat! Félicité porte t-elle bien son prénom malgré un quotidien amer qui se heurte et s’effrite face aux bribes de magie de ses nuits?

  Le film Félicité © C. Andolfi

Félicité est le nouveau long métrage du réalisateur franco-bissau-guinéo- sénégalais Alain Gomis.
Après  Aujourd’hui  réalisé en 2012 avec Saul Williams comme acteur principal, c’est un tout autre décor qu’il s’offre avec « Kin La Belle ». Gomis puise dans cette agitation urbaine, une poésie délicate sur laquelle s’appuie un jeu entre imaginaire et réalité. Il y a trois temps dans le film qui se caractérisent chacun par une violence latente, un choc brutal, puis enfin une renaissance. Comme lorsque le tonnerre gronde et que les éclairs électrisent le ciel pour provoquer ce déluge, qui cédera sa place au doux soleil du renouveau.

Puis rien ne fonctionne comme il le faut et certains détails font basculer le quotidien à la limite de l’infernal, à l’instar de ce réfrigérateur en panne, qui esquisse le fil conducteur d’un nouvel amour; ou ce système médicale qui n’a aucun moyen et tue les patients à petit feu… Mais Félicité parvient à trouver assez de force en elle pour croire encore et encore, que tout ira mieux l’heure d’après, demain et les jours prochains.

Félicité est un conte contemporain dépeint le portrait d’une femme africaine qui s’inscrit de manière cohérente dans l’imaginaire universel. Félicité a le droit d’être heureuse, elle a le droit de rêver. Elle s’autorise à aimer et à demander de l’amour en retour; elle a le droit de vivre et d’écrire son propre conte de fée, entre drame et chimères…

En + :

Félicité, réalisateur Alain Gomis, 2016, 123′, sortie en salle le 29 mars 2017.

Aujourd’hui d’Alain Gomis
Alain Gomis (1972) est un réalisateur franco-bissau-guinéo- sénégalais. Il a réalisé en 2012 Tey (Aujourd’hui) avec Saul Williams dans le rôle principal de Satché; Andalucia en 2007 ou encore l’Afrance en 2001.

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s