Comme un journal intime en réalité augmentée: « Le Triangle et l’Hexagone » de Maboula Soumahoro.

Photo © Patricia KAHN

« Le Triangle et l’Hexagone est un ouvrage hybride : le récit autobiographique d’une chercheuse. Au gré de multiples va-et-vient, l’autrice converse avec la grande et les petites histoires, mais également avec la tradition intellectuelle, artistique et politique de la diaspora noire/africaine. Quels sens et significations donner au corps, à l’histoire, aux arts, à la politique ?. »

Même si le titre est évocateur, l’ouvrage n’a rien à voir avec la géométrie… Enfin, d’une certaine manière, si… Maboula Soumahoro revient des faits d’actualité qui ont ébranlé l’équilibre national ces dernières années. Les éléments autobiographiques et les analyses sociologiques s’entremêlent pour raconter l’Histoire contemporaine de cet « Hexagone » qu’est la France et qui s’appuie sur les traces de ce « Triangle » dessiné par une histoire plus sombre qu’est celle de l’esclavage. L’auteure y relate ses origines, son parcours; redéfinit certains termes et analogismes – comme le « panafricanisme » et le « Panafricanisme » avec un « P » majuscule – à la lumière de ses recherches universitaires, de son africanité, de l’actualité, de la culture et de son imaginaire.

Comme un journal intime en réalité augmentée.

Comme un journal intime en réalité augmentée, « Le Triangle et l’Hexagone » permet de comprendre la personnalité publique qu’est Maboula Soumahoro:  « docteure en civilisation du monde noir, spécialiste en étude africaines-américaines et de la diaspora noire/africaine, maître de conférence à l’université de Tours et présidente de l’association Black History Month. »

« Je décide d’être noire. Non pas de la manière dont l’histoire m’a définie et façonnée sur la base de mon corps. »

Elle nous donne les clés de son cheminement entre les Etats-Unis et la France: des lignes tracées soigneusement à l’encre noire indélébile, qui sortent du cadre pour lier le « Triangle » et l’ « Hexagone ».

« Le Triangle et l’Hexagone – Réflexions sur une identité noire ».
Editions La Découverte – 16 € 153 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s